Nos dernières actualités

Nouveau

Rejoignez l'Amicale des anciennes...

Lire la suite
Nouveau

Interview de Coline LIORET, ancienne...

Vous êtes ancien(ne) élève du Centre Scolaire Notre-Dame, quel a été...
Lire la suite
Nouveau

Sapeurs-Pompiers de la Nièvre recrutent

Le SDIS 58 recrute un Chef du Service Systèmes d'Information et de Communication ! Les...
Lire la suite

Thomas Davidson

Professeur d’anglais pour une entreprise privée en Chine

Elève du Centre Scolaire Notre-Dame de 2003 à 2010

Collège fénelon (de la 6ème à la 3ème) de 2003 à 2007

Lycée st-cyr ( de la 2nde à la Terminale) - Bac L en 2010

J’ai eu un parcours assez inhabituel. Après ce qui devait être un job d’été de six semaines en Angleterre dans l’agro-alimentaire,je suis resté là-bas.

J’ai réalisé plusieurs choses pendant cette période: d’une part, les Anglo-Saxons ont plus tendance à donner leur chance aux gens qui montrent de l’envie et de l’énergie, sans forcément avoir de condition de diplôme. D’autre part, je perfectionnais mon anglais, j’apprenais le polonais (une grosse partie de mes collègues venant de Pologne à l’époque) ainsi que différentes compétences business, tout en étant rémunéré.

Environ deux ans plus tard et après avoir passé un an et demi à travailler comme conseiller de vente pour une entreprise dans le supplément alimentaire, j’ai rejoint en tant que chargé de clientèle (account manager) une corporation nommée CCL,. C’est le premier fabriquant d’étiquettes adhésives au monde, présent sur plus ou moins tous les marchés. La branche pour laquelle je travaillais était spécialisée dans le domaine pharmaceutique et l’agrochimie. J’ai notamment eu l’occasion de travailler avec Sanofi, Bayer, BASF... À à peine 21 ans et un simple bac littéraire, je me voyais confier un portefeuille client international de 4 millio ns d’euros. Impensable en France.

Le milieu corporate et sa politique m’ayant assez rapidement lassé, et m’étant découvert une passion pour le voyage, j’ai cherché un moyen de changer de voie et vivre de ma passion.

Ayant pu acquérir un niveau d’anglais équivalent à celui d’un natif après presque 6 ans en Angleterre et mon passeport britannique en poche, j’ai décroché fin 2016 un travail de professeur d’anglais pour une entreprise privée en Chine.

J’ai déménagé à Nanjing, ancienne capitale de Chine proche de Shanghai, en février 2017, et y vit encore à ce jour. J’ai eu depuis l’occasion de voyager dans plus d’une vingtaine de villes Chinoises et une demi-douzaine de pays asiatiques, tels que l’Indonésie, la Malaisie ou encore le Vietnam.

Si il y a une morale applicable pour vous à mon histoire, c’est de bien travailler les langues!